Guide Du Vin

Edition du 24/05/2016
 

CHATEAU D'ESTEAU

Depuis près de trente ans, Serge PLAYA a entrepris son grand œuvre : restaurer une ancienne propriété déjà connue au XVIIème siècle et lui redonner son lustre passé. En effet, le Château d’ESTEAU existait déjà lorsque BELLEYME, géographe du Roi, traça la première carte du Médoc en 1766. Depuis, les successions, l’urbanisation et, hélas les crises viticoles ont réduit sa superficie mais l’essentiel demeure : 4 ha d’un terroir où la grave garonnaise prédomine, regroupés autour des bâtiments ce qui confère aux vins une typicité unique. La plantation, d’une densité élevée, fait la part belle au Cabernet-Sauvignon. On a banni les désherbants. Tous les travaux du sol sont mécaniques. Les vendanges sont évidemment manuelles ce qui garantit un tri impitoyable des meilleures grappes. La vinification se fait de manière traditionnelle, avec une cuvaison longue qui assure l’extraction des arômes, et l’élevage est effectué pendant 22 mois en moyenne, en barriques de chêne fin de l’Allier renouvelées à raison de 30% par an. La mise en bouteilles, toujours au Château, a lieu en général pendant l’été qui suit cette période et les vins reposent encore un an en bouteilles avant d’être prêts à la commercialisation. Depuis la récolte 2015, Hélène Musso a repris les rênes de la propriété et s'attache à maintenir une typicité et une qualité unanimement appréciées. Depuis 2009, le Château d’ESTEAU produit un second vin, la cuvée 7 & +,issu principalement de ses jeunes vignes, et dans lequel le Cabernet Sauvignon et le boisé sont moins marqués. Il en résulte un vrai vin-plaisir, très apprécié dans les brasseries parisiennes où il est représenté, mais aussi dans les pays nouveaux consommateurs de vin. Vous pourrez découvrir ce Haut-Médoc 2008, un vin de belle teinte foncée, parfumé (cassis), où la souplesse prédomine, aux tanins fondus mais bien présents, classique de ce millésime, de garde, bien entendu. Le 2006, charnu, avec des arômes de sous-bois et de groseille, est riche et persistant en bouche, gras, aux tanins mûrs, de couleur profonde, mêlant structure et élégance, de bonne garde. Le 2005, au nez de cerise noire et d’humus, est classique, un vin où la structure s’allie à la finesse, de couleur grenat aux reflets violacés, aux tanins fermes et veloutés, tout en bouche, de garde.

Hélène Musso

33250 Saint-Sauveur
Téléphone :05 56 59 57 02
Télécopie :05 56 59 59 60
Email : chateau-d-esteau@vinsdusiecle.com
Site : chateau-d-esteau
Site personnel : www.chateaudesteau.com




> Le palmares des vins


CLASSEMENT BORDEAUX SUPERIEUR
e_bordeaux_superieur.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
PIOTE
BELLEVUE-FAVEREAU
BOSSUET
BRAN DE COMPOSTELLE
CRAIN
PANCHILLE
PASCAUD
FILLON
HAUT-CRUZEAU
LAGRANGE LES TOURS
PARENCHÈRE
THURON
LATOUR LAGUENS
BÉCHEREAU
PAILLETTE
LAMOTHE VINCENT
BURLIGA
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
FONTBONNE (BX)
BELLE GARDE
BOUTILLON
BERNADON (BX)
CORNEMPS
MASSON/GASSIES-GAUTEY (BX)
ENTRE-DEUX-MONDES
GRAND FRANÇAIS
AUX-GRAVES -DE-LA-LAURENCE
LAJARRE
PENIN
SIRON
LAUDUC
MALEDAN (BX)
BALLAN-LARQUETTE (BX)
LE SEPE
BASTIAN
CROIX DE QUEYNAC
LARTIGUE-CÈDRES
TUILERIE du PUY
BUISSON
(LAUBERTRIE (BX))
(VRILLE TETUE)
FONT-VIDAL (BX)



DEUXIEMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
JAYLE*
VRAI CAILLOU*
ARRAS
MAUBATS
LISENNES*
CASTENET
FRACHET
(PIERRAIL)
(REIGNAC)
CAZENOVE
BRANDILLE*
CANTEMERLE*
(HAUT-BRANA*)
PEYFAURES
VIEILLE TOUR
LA GALANTE
L'HERMITAGE
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
FARIZEAU*
(MAISON NOBLE*)
SAINTE-BARBE*
BEAU RIVAGE
HAUT-MONGEAT*
ELIXIR de GRAVAILLAC
COLLINES*
FONTENILLES (BX)
LES MARÉCHAUX (BX)
PRIEURÉ MARQUET
FRANQUINOTTE (BX)



TROISIEMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
(GRAND PARIS*)
HAUT GAUSSENS
(LAVILLE)
(CANET (BX))
(CROIX DE ROCHE)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
LA FLEUR HAUT GAUSSENS*
BRANDE-BERGÈRE*
HAUT POUGNAN (BX)

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Château HAUT-SAINT-CLAIR


Au sommet. Ces propriétaires sympathiques couvent leur petit vignoble de 6 ha planté sur croupes et plateau de structure argilo-calcaire. L’encépagement est marqué par de vieux Cabernets francs (Bouchets) de plus de 50 ans, 25%, et les Merlots noirs dont les âges s’étalent de 30 à 60 ans. La situation de ce vignoble accidenté donne des vins riches, puissants et aromatiques. La technique est apportée avec précision : effeuillage ponctuel, raisins triés avant et après égrappage, sélection des jus, mis en cuve sans foulage. La fermentation et la macération sont étalées sur un mois, la régulation des températures et les dégustations sont les outils utilisés pour l’obtention des cuvées. Après fermentation malolactique, les vins sont décantés et mis en barriques. Le tiers des fûts est renouvelé chaque année. L’élevage en bois s’échelonne sur 10-12 mois selon les millésimes. Les assemblages définitifs s’effectuent en cuve Inox avant la mise en bouteilles. “Je fais très attention à la sélection de mes barriques, dit Yannick Le Menn, car je pense que l’élevage est tout un art. Je déguste chacune séparément, ainsi je sais quel est le lot qui s’y épanouira le mieux. Je travaille avec trois tonneliers différents, les chênes viennent du centre de la France, le bois provenant de forêts domaniales est de bonne qualité, le travail de coupe et de repeuplement y est bien fait. Je préfère des barriques à chauffe moyenne, cela permet de ne pas dénaturer le vin mais au contraire de lui apporter une touche de complexité. On a pris du plaisir à travailler ce 2014, poursuit Yannick le Menn, septembre et octobre ont été extraordinaires, avec des températures très chaudes, il y a même des raisins qui avaient des coups de soleil ! Et du coup, malgré certaines craintes, on s’est finalement retrouvé avec un potentiel très intéressant. Nous avons obtenu une récolte très homogène, des raisins mûrs. J’ai aussi effectué des saignées pour obtenir encore plus de concentration, des macérations à chaud car j’ai l’intention de faire des cuvées spéciales. Un vin très travaillé sur le fruit, cela permet d’enrichir notre gamme en proposant une autre cuvée, un vin exceptionnel par notre travail sur le raisin accommodé d’un élevage en bois approprié. Nous avons donc élaboré cette cuvée avec notre fils aîné Nicolas qui est œnologue et qui travaille pour le groupe LVMH. Le 2014 méritait un tel traitement, c’est un vin très prometteur, sur le fruit, très charnu. Nous avons mis nos vins dans des fûts très peu chauffés afin qu’ils prennent plus de sucrosité que de notes toastées. Nos deux fils travaillent dans le milieu du vin, l’un a terminé ses études d’œnologie et travaille sur une thèse en Champagne chez Veuve Clicquot, et le second est à l’Inseec Bordeaux après un BTS production viticole. C’est très encourageant et stimulant de travailler avec des jeunes. Grâce à eux, nous travaillons de façon plus pointue, plus exacte dans le dosage d’azote, par exemple.” Vous aimerez comme nous ce Puisseguin-Saint-Émilion 2012, charnu, très savoureux, aux notes de groseille et d’humus caractéristiques, qui mêle une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, d’une finale avec ces notes de fumé et de fraise des bois surmûrie. Le 2012, précise Yannick Le Menn, c’est “le miraculé”: il fallait être bon vigneron, et heureusement que la fin de l’été et l’automne ont été très beaux. Les vins sont riches, concentrés, nous avons fait des macérations à chaud pour obtenir de beaux tanins qui se fondent bien actuellement. Le vin évolue lentement, on revient au rythme traditionnel bordelais, ce qui est très prometteur. Le 2011 développe des notes épicées, au nez complexe où dominent les petits fruits mûrs (cassis, groseille), riche et souple à la fois, bien représentatif de ce très joli millésime. Remarquable 2010, de belle couleur, au nez de petits fruits rouges caractéristiques (groseille, fraise), d’un bel équilibre, ample et riche, un vin charnu comme on les aime, de garde. Dans la lignée, le 2009, médaille d'Argent au Concours à Lyon, l’une des plus belles bouteilles de l’appellation dans ce millésime, un vin typé, parfumé (griotte), avec ses notes fumées et réglissées, des tanins mûrs et suaves, tout en charme. “Ce 2009 est un millésime médiatique, nous dit Yannick Le Menn, qui va faire beaucoup d'ombre aux années autour de lui ! Harmonieux, très équilibré, avec des arômes de fruits rouges, d'épices, gras, persistant en bouche comme le 2005 à son âge. Délicatement boisé, il demande pour le moment une gastronomie structurée.” Le 2008, de robe grenat, riche, au nez intense, est un vin complexe, d’une belle finale où dominent la cerise noire mûre et les sous-bois, un vin de bouche flatteuse et riche à la fois. Le 2007 est très réussi, un vin équilibré et souple, avec des tanins fondus, très agréable avec ce nez de violette et de petits fruits rouges mûrs, qui associe distinction et richesse, ample et gras, et se goûte très bien. Structure et rondeur, caractérisent cet excellent 2006, tout en bouche, fin et gras, bien charnu, un vin très parfumé (violette, cerise noire) qui poursuit sa belle évolution. Beau 2005, où s’entremêlent harmonieusement les épices et le cassis, un vin où la souplesse prédomine, avec ces notes très caractéristiques de cuir et de fruits légèrement confits en finale, aux tanins riches, charpenté, qui poursuit sa belle évolution. Le 2004 est très classique, coloré et corsé, aux tanins fermes et soyeux à la fois, d’une jolie concentration en bouche, aux notes de groseille, d’humus et d’épices. Goûtez leur excellent second vin, la cuvée Moulin Saint-Clair, bien équilibré, très harmonieux, au bouquet concentré, d’une belle finale au palais.

Yannick et Andrea Le Menn

33570 Puisseguin
Téléphone :05 57 74 66 82
Télécopie :05 57 74 51 50
Email : chateau.haut.saint.clair@orange.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/chateauhautsaintclair
Site personnel : www.chateauhautsaintclair.fr

CAVES de POUILLY-SUR-LOIRE


Cave de premier ordre qui vinifie 15% de la production, sur sols kimméridgiens coquillés principalement (terres blanches), d’argiles à silex (Saint-Andelain), de Portlandien et des terrasses alluviales en bord de Loire. Pour Christophe Denoël, “le 2015 est un millésime qui a été sauvé par les pluies de la mi-septembre. Les vignes ont souffert de la canicule du début de l'été, mais aussi du manque d'eau en Juillet et Août. Cette météo très "solaire" a été positive avec une qualité sanitaire exceptionnelle des raisins, les sucres, concentrés dans les baies, ont permis d'éviter toute chaptalisation. Mais la période qui a succédé à la fleur a provoqué coulure et millerandage, d'où une récolte 2015 d'un volume inférieur à une année normale et cela n'arrange pas les stocks, au plus bas depuis 15 ans. Les dégustations des 2015 laissent entrevoir un millésime riche, généreux, avec un équilibre inattendu au regard des acidités plutôt faibles des raisins. Millésimes à la vente en 2016 : le Pouilly-Fumé Moulins à Vent 2014, puis 2015, Pouilly-Fumé La Chevalière et La Marée 2013, puis 2015, Pouilly-Fumé Tonelum 2013 (3e trimestre), puis 2014 en fin d'année, Pouilly-sur-Loire et Coteaux du Giennois 2014, puis 2015. Depuis 3 mois , nous proposons une nouvelle cuvée de Coteaux du Giennois rouge 2012, réalisée à l'issue d'un choix de raisin sur vignes et d'un tri avec une très large majorité de Pinot noir. Ce vin subit une macération pelliculaire à froid puis est élevé pendant 1 an dans des fûts de chêne (chauffe blonde ou moyenne moins). Le vin vieillit ensuite 2 à 3 ans. Cette cuvée, appelée Grand Quercus est vendue, pour l'instant, exclusivement dans notre magasin. Nous en élaborons environ 4000 cols et nous ne le produisons pas tous les ans. Toujours dans notre magasin, nous présentons une nouvelle cuvée de Pouilly-Fumé : Le Poirier Fou, du nom de la parcelle dont elle est issue, composée de “calcaire en plaquettes de Villiers”, qui confère au vin une droiture et une finesse que l'on retrouve chaque année, puisque le terroir prédomine sur le millésime. En Juin, extension de notre cave, construction d'importants locaux de stockages de produits finis et de matière sèche, agrandissement de la cuverie de près de 1800 hl et reconstruction d'une nouvelle salle d'embouteillage. Une innovation : l'équipement d'une centrale de production d'azote et de son circuit de distribution dans l'ensemble de la cave, ceci pour poursuivre notre objectif de réduire l'utilisation de SO2 sans pour autant accroître le risque d'oxydation. Ces travaux ont duré 2 ans pour un coût de 2 millions d'euros et ont augmenté de 50% notre outil de production.” Superbe Pouilly-Fumé Tonelum Vieilles Vignes 2014, élevé en fûts de chêne, un très joli vin typé, de bouche puissante, aux connotations complexes où dominent les fleurs (aubépine, genêt), un vin riche qui s’associe avec une daurade meunière au chou vert ou une matelote de roussette. Beau Pouilly-Fumé Tonelum 2013, typé, associe élégance et charpente, finesse et densité, un bien joli vin de robe claire et brillante, de bouche tout en finesse avec des notes de fruits jaunes et de noix. Dans la lignée, le Pouilly-Fumé Les Chevalières 2013 est puissant et harmonieux, tout en fraîcheur, au nez minéral, à dominante de rose et de noix fraîche, d’une belle ampleur. Le Pouilly-Fumé Les Moulins-à-Vent 2014, finement épicé, subtil et suave, où s’entremêlent les fruits et les fleurs fraîches, tout en persistance d’arômes, est un vin qui s’accorde avec un jambon persillé ou des vols-au-vent aux fruits de mer. Le Pouilly-sur-Loire Fleur de Pierre Blanc, de bouche souple et vive à la fois, est tout en charme.

Directeur : Christophe Denoël
Les Moulins-à-Vent - BP 9
58150 Pouilly-sur-Loire
Téléphone :03 86 39 10 99
Télécopie :03 86 39 02 28
Email : caves.pouilly.loire@wanadoo.fr
Site personnel : www.cavespouillysurloire.com

Domaine SEGUIN-MANUEL


Après avoir repris des terres dans les beaux villages de la Côte de Beaune, nous raconte Thibault Marion, le domaine Seguin-Manuel prend pied en Côte de Nuits en 2013, sur le village de Vosne-Romanée et porte sa surface à 8,50 ha. Au même titre que les autres terres du domaine, cette nouvelle parcelle produit un vin biologique.” Remarquable Vosne-Romanée Aux Com- munes 2013, qui associe structure et velouté, de couleur grenat soutenu et intense, au nez bien caractéristique de fruits surmûris et d’humus, bien charnu, parfait avec une daube de bœuf ou un canard aux navets. Le Chassagne-Montrachet Vieilles Vignes 2013 sent la noisette et le genêt, un vin vif et rond à la fois, tout en fraîcheur en bouche. Le Gevrey-Chambertin Vieilles Vignes 2012, de belle teinte rouge intense, au nez marqué par des arômes de mûre, de griotte et de réglisse, est ample, très persistant aux papilles. Excellent Pommard rouge Petits Epenots 2013, aux tanins très harmonieux mais bien fermes également, au nez complexe (cuir, framboise, mûre). Goûtez le Puligny-Montrachet les Ruchaux, au nez dominé par les fruits mûrs et les petits fruits secs, très légèrement miellé, tout en persistance, de bouche pleine, d’une belle longueur.

Thibaut Marion
2, rue de L'Arquebuse
21200 Beaune
Téléphone :03 80 21 50 42
Télécopie :03 80 21 59 38
Email : contact@seguin-manuel.com
Site personnel : www.seguin-manuel.com

DOMAINE DE ROSIERS


Le vignoble de Côte-Rôtie_definition.html"class="lexique" target="_blank">Côte-Rôtie s'étend sur trois communes : Saint-Cyr-sur-Rhône, Ampuis, Tupin-et-Semons, sur la rive droite du Rhône dans le département du Rhône, sur des terrasses granitiques très escarpées couvertes d'une couche silico-calcaire en Côte blonde, d'argile et oxyde de fer en Côte brune. Le climat est continental modéré, sec et chaud l'été, avec des pluies régulières les autres saisons. Environ 200 ha de vignobles en gradins sur des pentes de 40%, et divisé entre : la Côte brune (sol argileux de couleur plus foncée) donnant des vins rouges très fermes de lente évolution et de grande longévité (Vaillères, Côte Rosier, Turque, Pommière, Chevalière, Côte Boudin); la Côte blonde (sol plus léger) donnant des vins plus souples (La Mouline, Châtillonne, Grande Plantée, Grands Cols). Dans ce domaine de 7 ha, on savoure ce très beau Côte-Rôtie_definition.html"class="lexique" target="_blank">Côte-Rôtie (le millésime 2007 a reçu une médaille d'Argent au Concours des Vins d'Ampuis), issu de cuvaison longue puis élevé au minimum 15 mois en fûts de chêne, de belle couleur grenat profond, aux connotations d'épices, de fruits rouges mûrs et de violette, très typé, un grand vin très harmonieux, de garde par excellence, qui mérite votre patience.

Maxime Gourdain
3, rue des Moutonnes
69420 Ampuis
Téléphone :04 74 56 11 38
Télécopie :04 74 56 13 00
Email : domainederosiers@vinsdusiecle.com
Site : domainederosiers


> Nos dégustations de la semaine

Gérard TREMBLAY


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Ici, on s’attache, en famille, à laisser s’exprimer au mieux chaque parcelle, et aucun cru ne ressemble à un autre. Gérard Tremblay, en-dehors d’être devenu une référence incontournable de la région, peut être satisfait d’avoir su transmettre, avec son épouse, Hélène, à leur fils Vincent la même fibre pour élever de grands Vins typés.
“Les vendanges 2014 se sont bien passées sous un beau soleil, nous précise Vincent Tremblay. Nous avons eu trois semaines de temps sec et ensoleillé avant la récolte. Nous obtenons des Vins d’une belle concentration avec une acidité un peu élevée mais après, les fermentations malolactiques, les Vins se révèlent vraiment très bons. Le millésime 2014 offre des Vins équilibrés avec une belle matière, des Vins que l’on pourra boire jeune sur le fruit mais qui sont aussi des Vins de garde grâce à la belle matière. Des Vins fruités, complexes qui présentent une belle fraîcheur, de la minéralité que l’on dégustera après les 2013.
A la vente, nous avons les 2013 et les petits Chablis 2014 et Chablis 2014. Ce sont des Vins très fruités, très agréables, je les ai présentés à Londres et tout le monde s’est régalé, ce sont des Vins très gourmands.”
Remarquable Chablis Premier Cru Côte de Léchet 2013, puissant et bouqueté, avec des senteurs délicates de poire et de noix, d’une nervosité en bouche certaine, mêle charpente et finesse. Le 2012, tout en nuances, avec une bouche délicate dominée par des nuances d’agrumes et de fruits secs, est de belle structure, tout en vivacité. Le 2011, de bouche mûre et très harmonieuse, est un vin aux connotations de fleurs blanches fraîches et de fruits, savoureux au palais, parfait, par exemple, sur des petits escargots gris rissolés. 
Le Premier Cru Montmains 2013, aux arômes de fruits blancs, avec, en finale, des notes subtiles de miel, de rose et de citron, d'une grande persistance, mêle charme et structure au palais. Le 2012 est tout en nuances, un vin puissant, vineux mais fin, corsé et fruité, équilibré et rond, à découvrir sur des viandes blanches. Très savoureux 2011, associant puissance et distinction, très élégant, tout en finesse, au nez de fleurs et de musc, encore très jeune. Le 2010, riche en arômes de fleurs et d’épices, d’une belle longueur, d’une grande richesse et complexité, est également un vin très ­agréable dans sa jeunesse mais qui gagne à être conservé pour développer tout son potentiel.
Beau Chablis Premier Cru Fourchaume Vieilles Vignes 2013, aux arômes délicats de fleurs blanches, ample, qui allie charpente et distinction, très fin, tout en bouche, légèrement miellé en finale, d’excellente évolution comme ce 2012, où dominent la brioche et les fruits jaunes, un vin délicat, avec des notes de noisette, généreux et harmonieux. Le 2011 associe distinction aromatique et densité, un vin ample, avec des connotations d’aubépine et de pomme. 
Vous aimerez aussi le Chablis Premier Cru Beauroy 2012, avec des nuances de pomme et de chèvrefeuille, de belle robe, tout en harmonie au palais. Le 2011, qui dégage des connotations de petits fruits secs et de poire, commence à très bien s’apprécier, avec cette bouche délicieuse. Le 2010, médaille de Bronze Paris 2012, développe des arômes de fougère, de noix et de fruits frais, d’une grande finesse, c’est un grand vin chaleureux, avec une belle finale. Le 2009 est un très grand vin typé, où s’entremêlent le chèvrefeuille et la noix, avec une note de pomme mûre, de couleur soutenue, est délicat et riche, marqué par son terroir, tout en charpente, très équilibré comme nous les aimons, d’excellente évolution, à déboucher sur un brochet aux girolles ou des écrevisses flambées.
Pour la très bonne bouche, ce formidable Chablis Grand Cru Vaudésir 2011, d'une belle couleur jaune clair, brillant et limpide, au nez d'abricot frais, riche et fin à la fois, aux notes subtiles d'épices et de pain grillé, avec beaucoup de moelleux et de persistance, un vin gras et chaleureux, que l’on apprécie sur un feuilleté de blanc de turbot. Splendide 2010, d’une belle harmonie, ample, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secs, suave, riche en bouche (agrumes, aubépine, amande…), d’une grande maturité, un vin très prometteur. Le 2009, un vin où s’entremêlent des notes d’amande et de bruyère finement poivrées, est de bouche savoureuse. Le 2008, un très grand millésime, avec un remarquable équilibre entre la puissance et l’acidité, minéral, très racé, avec des connotations de chèvrefeuille et de pomme, de belle garde. Très beau 2007, où la finesse prédomine, ferme et concentré, tout en onctuosité, très parfumé, très fin, tout en nuances aromatiques, de bonne bouche persistante, qu’il faut, évidemment, savoir attendre pour profiter de son véritable potentiel. Remarquable 2006, très typé, riche en arômes de fleurs et de fruits confits, d’une belle longueur, d’une grande richesse, complexe, au nez intense, avec ces connotations en finale de lis, de rose et de musc, un vin ample et gras.
Tout en vivacité, le Petit Chablis 2014, que Gérard m’a apporté lors de notre Garden-Party de Vinexpo, en Juin, est vraiment remarquable par sa fraîcheur et ce côté floral délicat, un très joli vin à boire au bord de sa piscine.

Gérard, Hélène et Vincent Tremblay

Domaine Pierre AMIOT


Au sommet. Depuis cinq générations, la famille Amiot est propriétaire de ce domaine de 8 ha. Jean-Louis Amiot gère le domaine avec son frère Didier depuis 1981. Le domaine pratique la lutte raisonnée, ce qui veut dire qu'aucun traitement n'est fait de façon préventive. Des labours sont pratiqués pour éviter l'usage de désherbants. Un ébourgeonnage est effectué au printemps pour maîtriser les rendements.
On excite ses papilles avec son Morey-Saint-Denis Premier Cru Blanchard 2013, un vin de belle matière, aux tanins fermes, au nez de fruits rouges, d’épices et de sous-bois, dense et complexe. Le Morey-Saint-Denis Premier Cru Les Combottes 2013, est tout aussi typé, complet, parfumé au nez comme en bouche (fraise des bois, violette, humus), de couleur pourpre, aux tanins riches, alliant puissance et finesse. Le Morey-Saint-Denis Premier Cru Les Millandes 2013 possède son propre caractère, aux nuances épicées, dense, avec ce nez où domine le pruneau, est parfumé, équilibré, avec des tanins savoureux, d’excellente évolution.
Superbe Clos de la Roche Grand Cru 2011, parfumé, aux notes typiques de mûre, de belle structure, aux tanins soyeux mais bien présents, un vin généreux et souple. On se fait aussi plaisir avec ce Morey-Saint-Denis Premier Cru Les Ruchots 2011, de jolie robe grenat soutenu, très classique de ce grand millésime, au nez intense et subtil à la fois (groseille, cerise, humus) aux notes très persistantes de fumé, d'humus et d'épices, aux tanins puissants mais très fins, de très bonne garde.

Jean-Louis et Didier Amiot
27, Grande Rue
21220 Morey-Saint-Denis
Tél. : 03 80 34 34 28
Fax : 03 80 58 51 17
Email : domaine.amiot-pierre@wanadoo.fr

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Domaine du PETIT CLOCHER


Ce domaine est l’œuvre de 4 générations de viticulteurs. L’exploitation est passée de 5 à 80 ha en 50 ans. Un encépagement sélectionné, une surveillance sévère et constante de la production, et une vinification traditionnelle. 
On y goûte donc cet Anjou rouge 2013, d’un beau rouge profond, riche en fruits rouges et noirs, ample et structuré, tout en persistance d’arômes, tout en bouche, à la fois puissant et friand. L’Anjou-Villages 2011 (6 mois en barriques pour 50 % de la cuvée), est harmonieux, typé, au nez de fruits mûrs et d’humus, aux tanins équilibrés, de bouche à la fois puissante et ronde, non encore à maturité, à ouvrir sur un salmis de palombes. Il y a aussi le Coteaux-du-Layon Prestige 2011, onctueux et persistant, aux notes florales complexes (rose, acacia…), très bien équilibré, fondu. Joli Crémant de Loire, tout en subtilité d’arômes, de belle teinte dorée, aux nuances de fruits bien mûrs, et un Rosé de Loire 2013, qui sent bon la violette et le cassis, tout en fruit, tout en charme (5 à 10 € environ). 

Denis Père et Fils
3, rue du Layon
49560 Cléré-sur-Layon
Tél. : 02 41 59 54 51 et 02 41 52 43 13
Fax : 02 41 59 59 70
Email : petit.clocher@wanadoo.fr
www.domainedupetitclocher.fr

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins


> Les précédentes éditions

Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013
Edition du 13/08/2013
Edition du 06/08/2013
Edition du 30/07/2013
Edition du 23/07/2013
Edition du 16/07/2013
Edition du 09/07/2013

 



Château RASQUE


Veuve A. DEVAUX


Domaine du DRAGON


Château BOUTILLON


Charles SCHLÉRET


Château GAUTOUL


Château de LAUBERTRIE


LOMBARD et Cie


Domaine PRIEUR-BRUNET


Château de LAMARQUE


Château ROUMAGNAC La MARÉCHALE


Domaine CHAMPAGNON


Château GRAND-MOULIN


Château FONTESTEAU


Domaine Pierre MAREY et Fils



CHÂTEAU FILLON


CHATEAU PONT LES MOINES


CHAMPAGNE CHARPENTIER


DOMAINE PIERRE MAREY ET FILS


SCEA CHATEAU CAILLIVET


CHATEAU HOURBANON


DOMAINE MOULIN DU POURPRÉ


DOMAINE CRET DES GARANCHES


CHAMPAGNE PERSEVAL-FARGE


DOMAINE DE LA RENAUDIE


DOMAINE LAFRAN-VEYROLLES


SCEV CHAMPAGNE MICHEL ARNOULD ET FILS



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales