classement et millesimes
vins du siècle

GUIDE DU VIN

boutiques Amour du Vin
Guide des Vins
 

Faites-vous plaisir sans vous faire avoir

Edition du 21/12/2006
A L'HONNEUR CETTE SEMAINE

 LE DOMAINE PRIEUR-BRUNET

Référence

Domaine PRIEUR-BRUNET

En digne représentante de la 7e génération, Dominique Uny-Prieur, secondée aujourd’hui par son fils Guillaume (8e génération), poursuit une politique qualitative familiale exemplaire, qui met en avant une véritable philosophie du travail et de l’élevage des vins.


Le 11 Ventôse de l’An 12 (11 mars 1804), les frères Jean et Claude Prieur acquièrent le Domaine du Château Perruchot à Santenay. Seul Jean Prieur eut une descendance et depuis près de deux siècles, cet héritage a été transmis de génération en génération comme en témoigne l’arbre généalogique qui remonte au XVIIe siècle. C’est ainsi que ce sont succédés Jean Prieur et son frère Claude, Claude Prieur Ponnelle, Jean-Baptiste Prieur Blondeau, Jules Prieur Saladin, Georges Prieur Collin. En 1955, grâce à l’union de Guy Prieur et d’Élisabeth Brunet, native de Meursault, le Domaine prend un nouveau départ et devient le Domaine Prieur-Brunet en raison de l’apport d’un important vignoble familial sur Meursault. De cette union naquirent deux filles, Dominique et Chantal. En 1996, Dominique et son époux Claude, continuent de développer le Domaine et font appel aux services de Kyriakos Kynigopoulos, œnologue-conseil dont la réputation dépasse les frontières du vignoble français. Dominique, après un bac commercial a passé avec son époux à la faculté d’œnologie de Dijon, son diplôme en 1978. Parlant couramment anglais et allemand, c’est avec plaisir qu’elle aime recevoir les nombreux clients au caveau. Aujourd’hui, à la suite du décès de Claude en 2003, son fils Guillaume (8e génération) est à ses côtés, après avoir brillamment obtenu le diplôme de l’Académie Commerciale Internationale et poursuivi ses études à l’ École Supérieure de Commerce de Dijon. Ce vaste Domaine de 20 ha sur la Côte de Beaune est largement ancré à Santenay-le-Haut, dans cette jolie maison coiffée de tuiles vernissées. Il possède un site à Meursault, “le Moulin Juda”, pour faciliter les déplacements des engins de culture. Louis Charles, le beau-frère de Jules Prieur (4e génération) a créé à la fin du XIXè siècle, une maison de négoce des vins de Bourgogne et de Beaujolais. C’est en 1960 que Guy Prieur en prend la direction et axe la commercialisation sur les vins de la Côte de Nuits. La Maison Prieur possède une véritable philosophie du travail et de l’élevage des vins. Les sols et les vignes du Domaine ont toujours été travaillés dans un esprit d’une viticulture “raisonnée” . Quant à la vigne, après un travail profond dans la sélection des plants de vignes le mieux adaptés aux différents terroirs que le Domaine possède, les vignerons travaillent soigneusement tout au long de l’année, de la taille à l’éclaircissage si nécessaire, pour produire les plus beaux raisins. Le mariage parfait entre un grand respect de la tradition bourguignonne et les techniques modernes donne un vignoble très sain, un exemple. Le Domaine Prieur-Brunet produit à part égale des vins rouges et blancs. Leurs fleurons sont le Santenay Maladière 1er Cru rouge (5 ha) et le Meursault Charmes 1er Cru blanc (1,20 ha). Après avoir mis en place tous les moyens pour obtenir les raisins les plus mûrs et les plus sains, s’ensuit l’élaboration des vins. Les moûts en blancs sont obtenus après un pressurage long et doux. Ils sont ensuite refroidis, débourbés et mis en fûts de chêne. Les vins resteront sur lies et seront bâtonnés de 12 à 16 mois. La vinification des vins rouges bénéficie de longues macérations pré-fermentaires afin que le fruit cède dans le moût le meilleur de son arôme, de son gras, de sa couleur, de ses tanins. Les fermentations durent de 2 à 3 semaines, puis les tanins savoureux et puissants vont s’affiner grâce à un long élevage en fûts de chêne. “Contrairement aux vins blancs, nous recherchons la clarification naturelle des vins rouges” précise Dominique Prieur. “C’est la dernière phase d’affinage des arômes et des tanins de nos vins rouges.” Les vins sont stockés dans de très belles caves qui leur assurent un superbe vieillissement. La Maison Prieur a deux années de stock, ce qui permet de proposer des millésimes prêts à être consommés. Depuis des générations, une clientèle fidèle de particuliers, restaurateurs, cavistes, importateurs leur font confiance, et la Maison de négoce familiale permet d’élargir la gamme pour les marchés à l’export.

   

LE DOMAINE PRIEUR-BRUNET


Dominique et Guillaume Uny-Prieur
Rue de Narosse - BP 9
21590 Santenay
Téléphone : 03 80 20 60 56
Télécopie : 03 80 20 64 31
Email : uny-prieur@prieur-santenay.com


NOS COUPS DE CŒUR DE LA SEMAINE
 

Château MARCHESSEAU

Situé sur un terroir argilo-graveleux, les 9 hectares du Château Marchesseau sont répartis sur les communes de Néac et Lalande-de-Pomerol, surplombant la Barbanne, le cours d’eau qui délimite le vignoble de Pomerol. L’exploitation appartient à la famille Rénie depuis plusieurs générations et, depuis 1996, est exploitée par Frédéric Garde qui veille à maintenir les méthodes de culture alliant tradition et modernité. Le travail du sol et de la vigne sont privilégiés tout comme l’élevage des vins en fûts de chêne. Ces soins méticuleux permettent d’obtenir des vins riches et puissants avec de la matière, très aromatiques et typés de leur terroir, des vins de garde qui méritent de vieillir quelques années en cave. Très bien classé (et peut mériter mieux), avec un rapport qualité-prix-typicité remarquable. On le voit avec ce Lalande-de-Pomerol 2003, de belle robe rubis intense, dense, bien corsé, riche et subtil, au nez où l’on retrouve les fruits et les sous-bois, tout en bouche. Le 2002 est une réussite, de bouche ample, d’une belle couleur grenat prononcé, avec des notes de fruits mûrs (cassis et framboise) et d’humus, bien charpenté, de très bonne garde.

Frédéric Garde

33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 51 40 43
Télécopie :05 57 51 33 93
Email : garde@chateau-marchesseau.com
 

SÉRAFIN Père et Fils

Un coup de cœur pour son Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Cazetiers 2002, concentré et complexe, au nez de cerise et de cuir, très épicé en bouche comme il se doit, de couleur intense, aux tanins présents et soyeux à la fois. Le Gevrey-Chambertin Premier Cru Le Fonteny 2003, coloré, concentré, avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, riche en couleur, classique et concentré, alliant finesse et structure, ample en bouche, est un vin aux tanins riches, qu’il faut évidemment laisser s’épanouir.

Christian Sérafin
7, place du Château
21220 Gevrey-Chambertin
Téléphone :03 80 34 35 40
Télécopie :03 80 58 50 66
 

Château FONROQUE

En progrès constants, ce Saint-Émilion GCC 2003 est de belle robe grenat, de très bonne base tannique, riche et gras, aux notes délicates mais puissantes de cerise noire, d’épices et de sous-bois, prometteur.

Direction : Alain Moueix

33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 24 60 02
Télécopie :05 57 24 74 59
Email : info@chateaufonroque.com
AU SOMMAIRE CETTE SEMAINE

A L'HONNEUR CETTE SEMAINE :
LE DOMAINE PRIEUR-BRUNET

NOS COUPS DE COEUR DE LA SEMAINE :
Château MARCHESSEAU
SÉRAFIN Père et Fils
Château FONROQUE
CHEVILLON-CHEZEAUX

PROVENCE BLANCS : LE CLASSEMENT

UNE MISE A JOUR HEBDOMAIRE :
Notre site est régulièrement actualisé et propose chaque semaine une sélection des meilleurs vins de France.
Si vous désirez recevoir directement et gratuitement nos prochaines parutions, merci de nous adresser vos coordonnées et votre adresse e-mail à : info@millesimes.fr


A LIRE





 

CHEVILLON-CHEZEAUX

Ici, on est vignerons depuis 4 générations (9 ha de vignes). Les méthodes de travail et de vinification sont restées traditionnelles, avec des vendanges manuelles, une cuvaison longue et un élevage dans des fûts de chêne pendant 18 à 24 mois. Beau Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les Saint-Georges, un vin coloré, au nez complexe avec des notes de fruits rouges mûrs et de réglisse, de jolie bouche, idéal sur un gibier. Excellent Nuits Les Porêts, alliant rondeur et puissance en bouche, complexe et subtil à la fois, riche et bien équilibré, d'excellente garde comme son Nuits Premier Cru Aux Champs Perdrix, très classique, bien charpenté, aux tanins fermes. Des millésimes plus anciens sont toujours disponibles. Remarquable rapport qualité prix typicité.

Michel Chevillon et Philippe Chezeaux
41, rue Henri-de-Bahèzre
21700 Nuits-Saint-Georges
Téléphone :03 80 61 23 95
Télécopie :03 80 61 13 57
Email : domainechevillonchezaux@vinsdusiecle.com
Site : domainechevillonchezaux

A VOIR EGALEMENT

Guide des Vins
Le site de Patrick Dussert-Gerber
Aucune marge n'est prise sur les ventes
classement et millesimes
Le site de Millesimes
Les Vins du Siècle
Une selection de Grands Vins

 NOS AUTRES SITES THEMATIQUES


CLASSEMENT PROVENCE-COTE D'AZUR-CORSE BLANCS
PROVENCE BLANCS

Dans toutes les appellations de la région Provence (et de Corse), on trouve des vins blancs qui méritent d’être mieux considérés tant ils peuvent être savoureux. Ceux qui se distinguent le plus possèdent une typicité évidente, grâce à leurs cépages Rolle (qui se développe particulièrement bien ici, signant quelques-uns des plus plus beaux vins), Ugni blanc, Marsanne, associés ou non aux Clairette, Sémillon ou Sauvignon… Le Classement permet de frapper à la bonne porte pour avoir accès aux meilleurs.

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

BANDOL
BASTIDE BLANCHE
LAFRAN-VEYROLLES
LA LAIDIÈRE
LA ROUVIÈRE
MOULIN DES COSTES
PEY NEUF
ROCHE REDONNE
SUFRENNE
COTES-DE-PROVENCE

MALHERBE
SAINT-ANDRÉ-DE -FIGUIÈRES
RASQUE
SAINTE-ROSELINE
BRÉGANÇON
BRIGUE
CABRAN
(L'ESTELLO)
FERRY-LACOMBE
(GRANDE PALLIÈRE)
ROUËT
(ROUILLÈRE)
SAINT-MAUR
SAUVEUSE
COTEAUX D'AIX/DES BAUX
OULLIÈRES
VALLONGUE
GAVELLES
ROBERT
BEAUPRÉ
FONSCOLOMBE
AUTRES APPELATIONS

COURONNE DE CHARLEMAGNE (Cassis)
FOGOLAR (Bellet)
MAESTRACCI (Corse)
GENTILE (Corse)
ORRENGA DE GAFFORY (Corse)
COMTE PERALDI (Corse)
ALISO ROSSI (Corse)
AUGIER (Bellet)
(CRÉMAT (Bellet))
FERME BLANCHE (Cassis)
Clos NICROSI (Corse)
Clos SAINTE-MAGDELEINE (Cassis)

DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

BANDOL
COTES-DE-PROVENCE

BARBEIRANNE*
FERRAGES*
MAIME*
MOURESSE*
(SAINT-ALBERT*)
SAINT-JULIEN-D'AILLE
TOURNELS*
CURÉBÉASSE*
LAUNES*
COTEAUX D'AIX/DES BAUX
CELLIER DES QUATRE TOURS*
BEAULIEU
(ROMANIN)
AUTRES APPELATIONS

(Domaine Comte ABBATUCCI (Corse))
Clos d'ALZETO (Corse)
LA CALISSE (Coteaux Varois)
FONTLADE (CV)
TRIANS (CV)*
(DUVIVIER (Coteaux Varois)*)

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

BANDOL
COTES-DE-PROVENCE

(ASTROS*)
COTEAUX D'AIX/DES BAUX
AUTRES APPELATIONS

PROVENCE BLANCS

IMPORTANT : l’exceptionnel rapport qualité-prix de plusieurs crus de ce Classement, dans toutes les catégories, explique leur place par rapport à d’autres crus plus connus (et souvent bien plus chers), voire par rapport à des cuvées (très) “spéciales” (ou autres “vins de garage”) qui n’ont rien à voir avec l’entité du vignoble (généralement absentes de ce Classement) Il faut donc tenir compte du prix pour comprendre qu’un très grand vin, intrinsèquement sur le plan du terroir, mais très cher, peut être dans une catégorie semblable qu’un autre vin, peut-être moins connu, plus modeste, mais dont le rapport qualité-prix-plaisir est excellent. Comme dans l’ensemble des autres Classements, cela ne remet bien entendu pas en cause le très haut niveau qualitatif du vin le plus réputé (et donc le plus cher). Il esiste également une hiérarchie interne à chaque catégorie, qui décline donc tout naturellement le Classement, les “Premiers” des Troisièmes Grands Vins Classés par exemple étant très proches de la catégorie supérieure.
Le but de ce Classement n’est donc pas de “comparer” tel ou tel cru, et encore moins telle ou telle appellation. C’est dans son appellation qu’il faut situer le Classement de tel ou tel vin, par rapport aux autres vins de sa même appellation. Chaque cru retenu possède son propre caractère et demande à être apprécié en tant que tel, sans faire une comparaison avec tel ou tel autre. Le seul fait d’être dans ce Classement (ouvert à tous) est un gage de qualité, et le rapport qualité-prix-typicité est le seul critère retenu. Les absents le sont généralement faute d’un nombre conséquent de millésimes dégustés ou n’ont pas (encore) été sélectionnés.
Ce Classement n’est pas statique, situe tel ou tel vin par rapport à des dégustations, et est donc régulièrement réactualisé. Il ne peut et ne doit pas être confondu ni comparé avec aucun autre classement, officiel ou non, qui emploierait le terme de “cru classé” ou “grand cru” ou “grand vin” ou n’importe quel autre terme, et ne remet bien sûr pas en cause un classement officiel existant, s’il en existe.
* Peut mériter mieux dans certains millésimes. Dans toutes les catégories, le cru peut alors parvenir à la tête de la sienne, voire passer dans une catégorie supérieure. (--) Classement relatif à l'heure actuelle, qui devrait se confirmer, dans un sens comme dans l'autre, en fonction de l’évolution des prochains millésimes.

© Copyright Patrick Dussert-Gerber. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans l’accord de Patrick Dussert-Gerber.

 ANNONCES

 PRECEDENTES EDITIONS

Edition du 14/12/2006
Edition du 07/12/2006
Edition du 30/11/2006
Edition du 23/11/2006
Edition du 16/11/2006
Edition du 09/11/2006
Edition du 02/11/2006
Edition du 26/10/2006
Edition du 19/10/2006
Edition du 12/10/2006
Edition du 05/10/2006

 ANNONCES


Site édité par Société des Millésimes - S.A. au capital de 38.112,25 € - 94, rue Saint-Dominique - 75007 Paris - RCS Paris B 350 288 825
Directeur de la publication : Patrick Dussert-Gerber   - Correspondance : Château de Beauregard 33124 Auros. Tél. 05 56 65 51 57. Fax. 05 56 65 50 92. e.mail : contact@millesimes.fr

© Édition Société des Millésimes SA  • Auteurs : Patrick Dussert-Gerber et Brigitte Dussert. Tous droits réservés. Toute reproduction, même partielle, de cet ouvrage est strictement interdite. Une copie ou reproduction par quelque moyen que ce soit, photographie, photocopie, microfilm, bande magnétique, disque ou autre, constitue une contrefaçon passible des peines prévues par la loi du 11 mars 1957 sur la protection des droits d’auteur • Certains textes sont © Editions Albin Michel/Dégustations Dussert. Les publi-rédactionnels et publicités réalisés par Millésimes appartiennent à la société d’édition • La société éditrice décline toute responsabilité pour les documents non sollicités, elle n'est pas responsable des documents, textes et photos communiqués par les annonçeurs et agences concernant les insertions publicitaires et publi-reportages, ni par les publicités qui pourraient ne pas être conformes à la loi en vigueur. Les photos, articles et informations rédactionnelles sont libres de toute publicité. Tout matériel non utilisé ne sera pas renvoyé • Photos de Couverture et de reportages : Brigitte Dussert • Autres photos : Tous droits réservés. Ce copyright s’applique à l’ensemble de nos autres sites.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, sachez apprécier avec modération.