classement et millesimes
vins du siècle

GUIDE DU VIN

boutiques Amour du Vin
Guide des Vins
 

20 sur 20, les meilleurs vins de France

Edition du 27/09/2007
Patrick DUSSERT-GERBER MET A L'HONNEUR CETTE SEMAINE

 LE DOMAINE DE CHEVALIER

Sommet

Domaine de CHEVALIER

2006, 2005, 2004...l’aboutissement d’un long travail en amont


“Dans notre métier les choses sont inscrites dans le temps. Quand on reprend un vignoble, il faut savoir attendre le fruit de la terre. Au Domaine de Chevalier, nous avons dû replanter une grande partie du vignoble, 75% des vignes, ce qui est extrêmement rare dans un grand cru de Bordeaux. Cet investissement familial a été lourd, long, mais volontaire. Depuis le début des années 2000, le vignoble est en train de restituer ce qu’on lui a donné et les derniers millésimes sont d’un niveau qualitatif rarement atteint ici. Nous avons fait des choix, tant au niveau végétal au moment des plantations en choisissant avec précision les porte-greffes, qu’en sélectionnant les cépages adaptés aux différentes parcelles de terroirs en tenant compte des endroits un peu plus frais, de ceux qui sont plus près de la forêt... On a fait des drainages importants, choisi l’orientation des rangs, un investissement réel mais finalement, c’était mieux de replanter à une époque où l’on maîtrisait la connaissance viticole, ceux qui ont replanté dans les années 1960 n’ont pas eu cette chance. Je dirige le Domaine de Chevalier depuis 1983 et je peux vraiment affirmer que les millésimes 2005 et 2004 sont les vins rouges les plus accomplis produits sur ce terroir. Il faut remonter aux années 1950 et 1960 pour voir des vins de cette structure. Cela correspond à une adéquation parfaite entre le végétal et un équipement matériel dont nous disposons et qu’il est rare de rencontrer dans d’autres propriétés. Nous avons la chance d’avoir quatre tables de tri, deux vibrantes et les deux autres où une vingtaine de personnes trient, grain par grain : les raisins sont ensuite acheminés par chariot élévateur dans les cuves pour respecter la gravité, ce qui est primordial pour conserver toutes les propriétés intrinsèques au raisin et donc ainsi l’amener en lui conservant tous ses atouts jusqu’à la vinification. Nous avons un respect total de la vendange, nous pratiquons des vinifications traditionnelles mais notre atout principal à Chevalier est d’effectuer de nombreux pigeages manuels et de pratiquer l’élevage sur lies avec un œnologue de qualité, Stéphane Derenoncourt. Cet élevage sur lies est plus délicat à mener mais il apporte tellement au vin... surtout ce côté soyeux, velouté, délicieux. Nous avons su créé une équipe de travail soudée et très professionnelle et nous sommes très attachés à la performance de nos vins et à notre réputation mondiale. Le millésime 2006 était délicat et sûrement l’un des plus difficiles de ces dix dernières années à récolter et à vinifier. Grâce aux nombreux investissements réalisés sur la propriété, nous avons pu pourvoir à la qualité du vin, que ce soit de la vendange au cuvier. C’est dans des années comme celle là que le matériel et la réactivité sont des aides précieuses pour concourir à la qualité du vin, on s’est beaucoup battu ! Cela a été une année d’excès, en juillet il a fait trop chaud, en août trop froid, en septembre trop humide, du coup, nous avons vendangé très tard, vers la fin octobre, ce qui nous a donné de superbes Cabernets-Sauvignons, grâce à des choix cruciaux, quinous ont mis les nerfs à rude épreuve. Le rouge 2005. Seuls les grands terroirs permettent à la vigne de puiser la quintessence nécessaire à l’expression minérale, noble et authentique d’un grand vin. Un climat d’exception pour un vin d’exception. La nature s’est exprimée, la vigne a réagi, l’homme a révélé... un vin rare, 2005, presque comme un rêve ! De couleur rouge-noir satiné, le nez est exubérant de fruits, réglisse et de senteurs balsamiques. En bouche, on est séduit par le velouté du Merlot, l’allure aristocratique du Cabernet-Sauvignon s’impose, l’intensité du Petit Verdot dynamise, le Cabernet franc lustre l’ensemble... Finale interminable. Le blanc 2005 développe un nez puissant d’agrumes mûr, une bouche intense et suave, un vin très prometteur. Le rouge 2004 est d’un rouge très foncé, très puissant mais sans aucune agressivité, ce vin a une trame incroyable, avec des notes de fumé, vraiment un très grand vin, comme le blanc 2004, l’un des plus grands millésimes de Chevalier.”

   

LE DOMAINE DE CHEVALIER


Olivier Bernard

33850 Léognan
Téléphone : 05 56 64 16 16
Télécopie : 05 56 64 18 18
Email : olivierbernard@domainedechevalier.com


NOS COUPS DE CŒUR DE LA SEMAINE
 

Michel GUIGNIER

Au sommet dans le Classement 2007. Un vignoble de 9 ha, pratique de l’enherbement, du travail du sol, sans désherbants chimiques, et du compostage, les grappes sont ramassées à la main et triées, dans une démarche de la certification de culture bio. Ce Morgon cuvée à l’Ancienne 2004, issu de vieilles vignes, est typé, vraiment savoureux, de robe intense, aux arômes de prune, de très bonne structure, un vin charnu, tout en bouche. À ses côtés, cet autre Morgon cuvée Vieilles Vignes 2004, issu de vieilles vignes aux faibles rendements, élevé 5 mois en fûts de chêne, d’une belle couleur aux reflets violets, avec des arômes de groseille et de mûre, puissant en bouche, d’excellente garde. Le Beaujolais 2005 est classique, coloré et frais, aux nuances de mûre, tout aussi réussi, idéal sur les charcuteries comme avec un fromage à pâte molle.

Michel Guignier
La Roche Pilée
69910 Villé-Morgon
Téléphone :04 74 04 22 24
Télécopie :04 74 04 22 24
Email : michel.guignier@wanadoo.fr
 

Domaine CHALET de GERMIGNAN

Domaine de 6 ha de vignes. Beau Haut-Médoc 2004 (Cabernets majoritaires), d’une belle robe soutenue, qui dévoile des arômes de fruits bien mûrs, franc, ample en bouche, généreux, riche, d’une fort belle structure. Le 2003 est de couleur soutenue, équilibré, parfumé, aux tanins fermes, au nez de cassis et d’épices, associant rondeur et structure, de très bonne garde. Excellent 2002, de belle robe pourpre, aux notes de fleurs et de sous-bois, légèrement épicé, richement tannique.

Luc Monlun
139, avenue de la Boétie
33320 Le-Taillan-Médoc
Téléphone :05 56 05 01 39 et 05 56 05 41 94
Télécopie :05 56 95 82 34
 

Château MIREBEAU

Un excellent Pessac-Léognan rouge 2004, très représentatif de ce millésime classique, associe structure et rondeur, gras, de bouche puissante, auquel il faut donner le temps de se fondre. Le 2003, coloré, riche au nez comme en bouche, tout en finesse, aux tanins présents et savoureux, est légèrement épicé comme il se doit. Le 2002 est dense, aux tanins mûrs, à la fois riche et souple, très équilibré, au bouquet intense avec des notes de sous-bois et de cerise mûre, de bouche ample et fondue.

Cyril Dubrey

33650 Martillac
Téléphone :05 56 72 61 76
AU SOMMAIRE CETTE SEMAINE

A L'HONNEUR CETTE SEMAINE :
LE DOMAINE DE CHEVALIER

NOS COUPS DE COEUR DE LA SEMAINE :
Michel GUIGNIER
Domaine CHALET de GERMIGNAN
Château MIREBEAU
CHATEAU LOUPIAC-GAUDIET

BOURGOGNE BLANCS : LE CLASSEMENT

UNE MISE A JOUR HEBDOMAIRE :
Notre site est régulièrement actualisé et propose chaque semaine une sélection des meilleurs vins de France.
Si vous désirez recevoir directement et gratuitement nos prochaines parutions, merci de nous adresser vos coordonnées et votre adresse e-mail à : info@millesimes.fr


A LIRE





 ANNONCES


 

CHATEAU LOUPIAC-GAUDIET

Le vignoble de 28 hectares est situé autour du château et bénéficie d¹une exposition plein sud. Les vignes très anciennes, certaines ont 40 ans sont plantées sur des coteaux qui surplombent la Garonne, dans un terroir argilo-calcaire. L'encépagement est classique de l'appellation : 80% Sémillon et 20% Sauvignon. La propriété se situe à côté de la magnifique église romane du XIIe siècle de Loupiac. Le climat est idéal, avec ses brumes matinales et ses après-midi ensoleillés de l'automne, cela permet le développement du Botrytis Cinéréa. Dès qu'il fait son apparition, les vendanges sont faites dans la plus pure tradition : le raisin est cueilli exclusivement à la main, par tries successives, du début octobre jusqu'à la mi novembre. La vinification associant le savoir faire de 4 générations aux techniques modernes, produit un vin fin et très élégant, d'une belle couleur dorée, onctueux et très fruité avec des arômes complexes d'acacia et de pain grillé, de bouche suave, d'une grande fraîcheur, un vin d'excellente évolution qui bénéficie de deux années de vieillissement avant sa mise en bouteille. Ces vins frais et délicats, sont très bons à l'apéritif. Ils laissent la bouche fraîche pour déguster d'autres vins. Ils sont parfaits sur un foie gras, une volaille, une viande blanche, les fromages et les desserts aux fruits.

Marc Ducau

33410 Loupiac
Téléphone :05 56 32 99 88
Télécopie :05 56 62 60 13
Email : chateau-loupiacgaudiet@vinsdusiecle.com
Site : chateau-loupiacgaudiet
Site personnel : www.chateau-loupiac-gaudiet.com

A VOIR EGALEMENT

Guide des Vins
Le site de Patrick Dussert-Gerber
Aucune marge n'est prise sur les ventes
classement et millesimes
Le site de Millesimes
Les Vins du Siècle
Une selection de Grands Vins

 NOS AUTRES SITES THEMATIQUES


CLASSEMENT BOURGOGNE BLANCS
BOURGOGNE BLANCS

Pour le Classement des blancs, de Chablis à Pouilly, les vins sont totalement différents. Seul le Chardonnay pousse dans un même royaume. C’est en Côte-d’Or que ce malicieux raisin va atteindre les plus hautes sphères, s’accordant avec la plus parfaite et sensuelle intimité à un terroir hors du commun, notamment en Côte de Beaune, sur une vingtaine de kilomètres seulement, entre Ladoix-Serrigny et le coteau des Maranges, les plus grands vins blancs secs du monde côtoient les vins rouges de grande réputation. Dans une optique de vins “gras”, suaves, possédant un fort potentiel d’évolution, le Chardonnay est certainement le plus grand des cépages blancs que l’on puisse trouver. Faut-il encore répéter que c’est ici que l’on élève les plus grands vins blancs secs du monde. Il ne suffit pas de planter du Chardonnay, de le laisser fermenter et de l’élever en barriques pour pouvoir dire que l’on fait un vin “comparable”.

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CHABLIS
COTES DE NUITS
AUTRES

LAROCHE
GUY ROBIN
TREMBLAY
LOUIS MOREAU
PINSON
C. CONNAISSEUR
CHARDONNAY
CH. ECUELLE
DAMPT
A.GEOFFROY
GLANTENET
HEIMBOURGER
MOSNIER
NAULIN
CORTON
PERNAND-VERGELESSES


ANTONIN GUYON (CCh)
CHANDON DE BRIAILLES (Corton)
DOUDET-NAUDIN (CCh)
JACOB (CCh)
JAFFELIN (CCh)
MAREY (CCh)
MEURSAULT
PULIGNY-MONTRACHET
AMPEAU (M)
BLONDEAU-DANNE (CBM)
Marc JOMAIN (PM)
Albert GRIVAULT (M)
PRIEUR-BRUNET (BM)
(RAMONET (M))
CARILLON (BBM)
Alain et Christiane PATRIARCHE*
Michel PRUNIER
Jean CHARTRON (BM)
(GERBEAULT (M))
Marc ROUGEOT (M)
VIRELY-ROUGEOT (M)
COTE DE BEAUNE
MARSANNAY
AUXEY-DURESSES
AUTRES


AUDOIN (Marsannay)
ESCOFFIER (Ladoix)
JOLIET (Fixin)
Michel et Anne CLAIR (Santenay)
GERMAIN et Fils (Saint-Romain)
Marc BROCOT (Ma)
FOURNIER (Marsannay)
COTE CHALONNAISE
CREMANTS


Domaine Maurice PROTHEAU (Mercurey)
VITTEAUT-ALBERTI (Crémant)
BELLEVILLE
GRAND-MOUGIN
PARIZE (Givry)
POUILLY FUISSE
MACON
Château de FUISSÉ
Roger LUQUET
Jean-Paul PAQUET
AUVIGUE
BRUYÈRE (Mâcon)

DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHABLIS
COTES DE NUITS
AUTRES

(BROCARD)
DUPLESSIS
MOREAU-NAUDET
MOTTE*
BESSON
FÉLIX (Saint-Bris)
TRICON
BACHELIER
Christophe CAMU
VERRET
CORTON
PERNAND-VERGELESSES


DENIS Père et Fils (PV)
DUBREUIL-FONTAINE (PV)*
LAFLEURE-PIOT (CCh)*
Cave des PAULANDS (CCh)
CAPRON-CHARCOUSSET (PV)
Jean-Jacques GIRARD (PV)
MEURSAULT
PULIGNY-MONTRACHET
B. DELAGRANGE (M)*
DICONNE (M)*
DOREAU (M)*
JOLIOT (M)*
Paul PILLOT (CM)*
(CHANGARNIER (M))
MAROSLAVAC (PM)
Château de MEURSAULT (M)
PETIT-JEAN (Mt)*
PIGUET-CHOUET (M)
(BLANCHET (PM)*)
BOCARD (M)
PRUDHON et Fils (SA)*
Gérard THOMAS (PM)*
COTE DE BEAUNE
MARSANNAY
AUXEY-DURESSES
AUTRES


Christophe BUISSON (Beaune)
G.P. JEAN et Fils (SR)
Ch de MARSANNAY (Marsannay)
COTE CHALONNAISE
CREMANTS


(MENAND (Mercurey)*)
CARY-POTET (Montagny)
Michel JUILLOT (Mercurey)
POUILLY FUISSE
MACON
Alain DELAYE (Pouilly-Loché)*
Dom. CRAIS (SV)
FICHET (Mâcon)
Mich. DELORME
FEUILHARDE (SV)

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHABLIS
COTES DE NUITS
AUTRES

CORTON
PERNAND-VERGELESSES


Jean FERY et Fils (PV)
MEURSAULT
PULIGNY-MONTRACHET
René MONNIER (M)
(Jean PILLOT (PM)*)
COTE DE BEAUNE
MARSANNAY
AUXEY-DURESSES
AUTRES


(Jean-Luc MALDANT (SIB))
COTE CHALONNAISE
CREMANTS


Paul CHOLLET (Crémant)*
(André DELORME*)
POUILLY FUISSE
MACON
(CAVE DE LUGNY (Mâcon))

BOURGOGNE BLANCS

ChM : CHASSAGNE-MONTRACHET PM : PULIGNY-MONTRACHET CBM : CRIOTS-BÂTARD-MONTRACHET BM : BÂTARD-MONTRACHET
M : MEURSAULT PV : PERNAND-VERGELESSES CCH : CORTON-CHARLEMAGNE SV : SAINT-VÉRAN BBM : BIENVENUES-BÂTARD-MONTRACHET
IMPORTANT : l’exceptionnel rapport qualité-prix de plusieurs crus de ce Classement, dans toutes les catégories, explique leur place par rapport à d’autres crus plus connus (et souvent bien plus chers), voire par rapport à des cuvées (très) “spéciales” (ou autres “vins de garage”) qui n’ont rien à voir avec l’entité du vignoble (généralement absentes de ce Classement) Il faut donc tenir compte du prix pour comprendre qu’un très grand vin, intrinsèquement sur le plan du terroir, mais très cher, peut être dans une catégorie semblable qu’un autre vin, peut-être moins connu, plus modeste, mais dont le rapport qualité-prix-plaisir est excellent. Comme dans l’ensemble des autres Classements, cela ne remet bien entendu pas en cause le très haut niveau qualitatif du vin le plus réputé (et donc le plus cher). Il esiste également une hiérarchie interne à chaque catégorie, qui décline donc tout naturellement le Classement, les “Premiers” des Troisièmes Grands Vins Classés par exemple étant très proches de la catégorie supérieure.
Le but de ce Classement n’est donc pas de “comparer” tel ou tel cru, et encore moins telle ou telle appellation. C’est dans son appellation qu’il faut situer le Classement de tel ou tel vin, par rapport aux autres vins de sa même appellation. Chaque cru retenu possède son propre caractère et demande à être apprécié en tant que tel, sans faire une comparaison avec tel ou tel autre. Le seul fait d’être dans ce Classement (ouvert à tous) est un gage de qualité, et le rapport qualité-prix-typicité est le seul critère retenu. Les absents le sont généralement faute d’un nombre conséquent de millésimes dégustés ou n’ont pas (encore) été sélectionnés.
Ce Classement n’est pas statique, situe tel ou tel vin par rapport à des dégustations, et est donc régulièrement réactualisé. Il ne peut et ne doit pas être confondu ni comparé avec aucun autre classement, officiel ou non, qui emploierait le terme de “cru classé” ou “grand cru” ou “grand vin” ou n’importe quel autre terme, et ne remet bien sûr pas en cause un classement officiel existant, s’il en existe.
* Peut mériter mieux dans certains millésimes. Dans toutes les catégories, le cru peut alors parvenir à la tête de la sienne, voire passer dans une catégorie supérieure.
(--) Classement relatif à l'heure actuelle, qui devrait se confirmer, dans un sens comme dans l'autre, en fonction de l’évolution des prochains millésimes.

© Copyright Patrick Dussert-Gerber. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans l’accord de Patrick Dussert-Gerber.

 PRECEDENTES EDITIONS

Edition du 20/09/2007
Edition du 13/09/2007
Edition du 06/09/2007
Edition du 30/08/2007
Edition du 23/08/2007
Edition du 16/08/2007
Edition du 09/08/2007
Edition du 02/08/2007
Edition du 26/07/2007
Edition du 19/07/2007
Edition du 12/07/2007
Edition du 05/07/2007
Edition du 28/06/2007
Edition du 21/06/2007
Edition du 14/06/2007
Edition du 07/06/2007
Edition du 31/05/2007
Edition du 24/05/2007
Edition du 17/05/2007
Edition du 10/05/2007
Edition du 03/05/2007
Edition du 26/04/2007
Edition du 19/04/2007
Edition du 12/04/2007
Edition du 05/04/2007
Edition du 29/03/2007
Edition du 22/03/2007
Edition du 15/03/2007
Edition du 08/03/2007
Edition du 01/03/2007
Edition du 22/02/2007
Edition du 15/02/2007
Edition du 08/02/2007
Edition du 01/02/2007
Edition du 25/01/2007
Edition du 18/01/2007
Edition du 11/01/2007
Edition du 04/01/2007
Edition du 28/12/2006
Edition du 21/12/2006
Edition du 14/12/2006
Edition du 07/12/2006
Edition du 30/11/2006
Edition du 23/11/2006
Edition du 16/11/2006
Edition du 09/11/2006
Edition du 02/11/2006
Edition du 26/10/2006
Edition du 19/10/2006
Edition du 12/10/2006
Edition du 05/10/2006

Site édité par Société des Millésimes - S.A. au capital de 38.112,25 € - Siège social : Beauregard 33124 Auros - 350 288 825 RCS Bordeaux 
Directeur de la publication : Patrick Dussert-Gerber - Château de Beauregard 33124 Auros. Tél. 05 56 65 51 57 - Fax. 05 56 65 50 92 - e.mail : contact@millesimes.fr 

© Édition Société des Millésimes SA  • Auteurs : Patrick Dussert-Gerber et Brigitte Dussert. Tous droits réservés. Toute reproduction, même partielle, de cet ouvrage est strictement interdite. Une copie ou reproduction par quelque moyen que ce soit, photographie, photocopie, microfilm, bande magnétique, disque ou autre, constitue une contrefaçon passible des peines prévues par la loi du 11 mars 1957 sur la protection des droits d’auteur • Les publi-rédactionnels et publicités appartiennent à la société d’édition • La société éditrice décline toute responsabilité pour les documents non sollicités, elle n'est pas responsable des documents, textes et photos communiqués par les annonçeurs et agences concernant les insertions publicitaires et publi-reportages, ni par les publicités qui pourraient ne pas être conformes à la loi en vigueur. Les photos, articles et informations rédactionnelles sont libres de toute publicité. Tout matériel non utilisé ne sera pas renvoyé • Photos : Tous droits réservés. Ce copyright s’applique à l’ensemble de nos autres sites.

Voir pour les copyrights et la protection des droits d'auteurs :http://patrick.dussert-gerber.com/copyright-et-droits-dauteur/

Droits des auteurs et Sanctions de la Loi 57-298 du 11 mars 1957 : http://www.admi.net/jo/loi57-298.html


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, sachez apprécier avec modération.